Notre compte rendu de la réunion du CE de Novembre 2/...

lundi 3 décembre 2012
par  RED4

Cet article fait suite à celui ci

Il présente le projet d’accord de la direction de Protelco sur les moyen accordés aux élus du personnel ainsi qu’aux représentants syndicaux.

Protelco n’a vraiment rien de spécial ?

Si on voulait comparer Protelco aux autres entreprises, une des première caractéristiques qui vient à l’esprit c’est la répartition géographiques des salariés. En effet, le plus gros des effectifs est constitué des techniciens itinérants répartis sur toute la France. Ils travaillent souvent de manière isolée et ont rarement l’occasion de venir au siège.

Ce simple constat fait, on se dit qu’une entreprise soucieuse de créer un climat social constructif, basé sur le dialogue et l’écoute, prendra des dispositions en conséquence... malheureusement nous devons constater que la réalité à Protelco est bien différente.

La voie choisie par la direction consiste plutôt à réduire au strict minimum les moyens accordés aux élus, en particulier les moyens de communication vers les salariés isolés. Nous pensons à SUD que c’est une politique de l’autruche néfaste surtout à moyen et long terme. Cacher les problèmes pour se convaincre qu’ils n’existent pas est une grave erreur.

Tout ceci n’aboutit au final qu’a détériorer le climat dans l’entreprise. Ils ne pourront pas dire qu’ils n’ont pas été prévenus.

Concrètement :

La direction refuse d’accorder quelques heures de délégation aux élus suppléants pour leur permettre d’aller à la rencontre de leurs collègues sur le terrain.

La direction interdit l’utilisation de la messagerie pour la communication syndicale. Certes, la loi ne l’y oblige pas, cette pratique est pourtant communément admise dans les entreprises similaires.

La direction refuse de fournir les adresses mail des salariés même dans le cadre de contacts individuels, pas d’envoi massif. Nous devons deviner les adresses mail !!!

Un lien vers le site internet du CE sur l’interface admin.protelco.fr ... surprise, en fait, il serait bien possible que ce lien ne pointe pas vers le site réel du CE (dont la refonte est en cours) mais vers un autre site hébergé sur les serveurs de Protelco.

Si le CE souhaite se réunir, il doit demander une salle au moins 48h à l’avance. On nous dit oralement que bien sur, si une salle est disponible, elle sera mise a disposition même tardivement. Pourquoi vouloir marquer cette restriction dans l’accord alors ?

Inutile de continuer cette liste pour comprendre l’attitude de la direction. L’avis des élus comme celui des salariés en général ne compte pas.

Au fait, c’était quand la dernière fois que Protelco à recueilli votre avis avant de mettre quelque chose en place ?


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique