Les origines de Sud

samedi 27 octobre 2012

1884 : la loi Waldeck-Rousseau reconnaît et réglemente l’existence des syndicats.

1895 : création de la CGT (Confédération générale du travail).

1919 : création de la CFTC (Confédération française des syndicats chrétiens) issue du catholicisme social.

1919 : création de Confédération générale de la production française (Patronat).

1936 : les accords de Matignon (congés payés et conventions collectives).

1936 : la Confédération générale de la production française devient la Confédération générale du patronat français.

1944 : création de la CGC (Confédération générale des cadres).

1945 : la Constitution reconnaît le droit à l’action syndicale et le droit de grève.

1946 : création de la CNT (Confédération nationale du travail), en référence à la CNT espagnole, syndicat anarchiste et libertaire.

1946 : la Confédération générale du patronat français devient le CNPF (Conseil national du patronat français).

1948 : création de la CGT-FO (Force ouvrière) et de la FEN (Fédération de l’Education nationale) issues d’une scission au sein de la CGT.

1964 : naissance de la CFDT (Confédération française démocratique du travail) après éclatement de la CFTC (Confédération française des syndicats chrétiens).

1988 : création, aux PTT, du premier syndicat SUD (Solidaires, Unitaires et Démocratiques), suite à un désaccord de militants avec les positions de la CFDT.


Commentaires